Rencontre de jesus avec nicodeme

Mollat, op. On pense être bien avancé sur la voie du Royaume. Et Jésus de recourir, très pédagogiquement, au symbole du vent. Arminjon, op. De lui vient nos termes français géniteur, engendrer, gendre. La racine du mot est de la même famille que genesis , la genèse, le commencement. Je mettrai en vous mon esprit et je ferai que vous marchiez selon mes lois. C Alvarez: Dieu lui-même est notre Père Mt 6, 9. Il prendra soin de nous comme un tendre père.

Et il y a un abîme incommensurable entre ces deux univers. Seule une nouvelle naissance, une naissance à la vie de Dieu, permet de franchir cette distance. Le vent a quelque chose de mystérieux, insaisissable.

Iwiyè (Coco MBASSI) : la rencontre de Jésus et Nicodème

Il ne se laisse pas manipuler selon les normes, conventions et attentes sociales. Mais Nicodème est encore perplexe: Jésus trouve étonnant que Nicodème soit maître en Israël et ignore quelle est la vraie nature du Royaume: Il faut les entendre dans leur mouvement. Quand Jésus dit par exemple: Les six jours sont les jours de la déposition des semences ou de la manifestation du désir de Dieu — la prothésis , la déposition.

Et le septième jour est le moment où les semences déposées croissent, c'est le moment de la croissance. Nous ne sommes pas à la dernière heure du dernier jour, mais nous sommes dans le dernier jour. La temporalité chez Jean est extraordinaire et très différente de ce que nous appelons le temps. Prenons notre verset 6: En effet, si je sème des petits pois je ne m'attends pas à recueillir des lentilles.

Cela désigne une sorte d'identité. Donc j'ai une identité intime, et nous verrons que c'est même une identité insue. Ça ne veut pas dire que je n'ai pas de rapport à elle, mais elle n'est pas en moi sur le mode du savoir. Elle est sur un autre mode qui va être précisé par la suite du texte. Autrement dit le chrétien l'homme christique se laisse découvrir une dimension intérieure qui fait que l'homme qu'il était lui semble plat. Il y a une sorte de dimension d'être, une espèce d'espace qui s'ouvre, d'espace de souffle, de grand souffle, de pneuma de Résurrection qui est en question dans l'accueil, dans la rencontre.

Voilà la rencontre comme elle s'effectue ici. Encore une fois, ceci n'est pas l'étude du deux essentiel mais c'est bien vraiment initial, primordial. Il faut commencer par là. Le pneuma "tu ne sais… tu entends sa voix". Nous arrivons à quelque chose qui va préciser un point important sur ce qu'il en est du pneuma.

Il souffle selon son vouloir, selon son désir. Le mot thélêma vouloir dit la même chose que la semence dont nous parlions tout à l'heure, c'est-à-dire que son souffle donne du désir, et donne que je naisse et que je naisse comme fils. L'importance du pneuma dans la filiation est soulignée par Paul également. Le verbe savoir n'a pas la même signification que le verbe connaître chez Jean. Le mot connaître, chez Jean est toujours pris en bonne part. Il ne désigne pas d'ailleurs exactement ce que nous appelons connaître non plus.

Jean emploie le verbe gignôscô , il n'emploie pas le substantif gnôsis , Paul emploie gnôsis , même dans l'expression épignôsis, une connaissance pertinente. Savoir indique ici un mode du connaître qui est un connaître de prise: Or ce qui est en question dans l'Évangile, c'est quelque chose qui se donne et que, du même coup, je manque si je tente de le prendre, de m'en saisir. Donc le recueil de ce qui est en question ici ne se fait pas sur le mode de la prise ni sur le mode du com-prendre. C'est à partir de l'expression tu ne sais que j'ai utilisé le mot d 'insu qui est certainement un des mots les plus pertinents quand nous parlons de Dieu.

Mais c'est un bienheureux insu, ce n'est pas insu malheureusement, c'est insu parce que le savoir — le savoir prenant — est trop petit pour ce qui est en question-là. Entendre est plus grand que comprendre.


  • Jésus et Nicodème: la nouvelle naissance (Jean 3.1-21);
  • cadeau premiere rencontre belle famille.
  • site rencontre pour mariee;
  • Jn 3, 1-10 : La rencontre de Jésus avec Nicodème.

Alors, entendez bien entendre. Entendre n'est pas simplement acoustique au sens banal du terme: C'est là que nous pouvons citer le mot de Heidegger: Le terme de voix est très important, il ne désigne pas simplement ici le bruissement du vent comment on traduit parfois: On ne peut pas traduire ainsi, il faut garder le mot de pneuma parce que Jean dans son traitement des petites paraboles — c'est une petite parabole —, ne fait pas d'abord un sens anecdotique auquel s'ajoute ensuite une morale ou une signification spirituelle ; la signification est à l'intérieur du texte et travaille le texte dès le début.

On pourrait examiner les quelques petites paraboles qui se trouvent en Jean, c'est toujours traité comme cela, donc de façon assez différente de la parabole courante qui demande ensuite une explication, bien que cela se trouve sous une autre façon chez Jean au chapitre Le terme de voix est un terme classique, c'est un mot qui est souvent couplé au mot de nom: To onoma , le nom, ne désigne pas ce que nous appelons un nom. Même si nous ne sommes pas simplement nominalistes, le nom reste de toute façon chez nous une sorte d'étiquette extérieure qui est posée sur quelque chose qui préexiste.

Alors que le nom dans le monde biblique est constitutif de l'être. Le nom est à la fois le propre et le proche, c'est-à-dire qu'il a cette double fonction qu'il est d'autant plus propre qu'il est plus proche. Le nom, c'est ce qui me donne la capacité d'être appelé et c'est ce qui appelle. Ce mot klêsis a une grande importance dans le monde biblique, chez Jean et Paul en particulier. C'est sur ce mot qu'est formé le mot ekklêsia , la convocation dans laquelle l'appel est adressé à la totalité de l'humanité.

Et l'appel est une activité tout à fait primordiale de Dieu comme nous le voyons dans le premier chapitre de la Genèse. Je commente ça rapidement.

Spiritualité Orthodoxe

Dire, voir, séparer, appeler en Genèse 1. La parole de Dieu n'est pas une parole de loi, c'est une parole donnante. C'est le b-a-ba de la pensée paulinienne: Le dire de Dieu — c'est le début de la Genèse —: L'essence de la parole se résume, se rassemble dans le petit mot voi-ci: C'est vrai au niveau le plus banal: Vous ne voyez que dans la parole, la parole a articulé d'avance les répartitions des choses. Troisième verbe, vayavdel: Nous avons ici un deux éminent et une fonction éminente de la parole qui est d'être tranchante, c'est-à-dire discernante. Le mot discerner est très intéressant parce qu'il a dans sa racine le verbe cernere qui signifie voir, précédé de dis: Le deux peut être le deux des contraires: La ténèbre, c'est l'extériorité, c'est donc aussi la région de l'exclusion, du refus, du meurtre, etc.

Donc il sépare lumière et ténèbre. Seulement lumière et ténèbre ne sont pas toujours un deux totalement exclusif. Dans le cas de la Genèse, lumière et ténèbre sont la répartition d'une belle alternance.


  • site de rencontre gratuit en rhone alpes.
  • ;
  • remerciement rencontre affaire.
  • Lire la Bible - Jésus et Nicodème: la nouvelle naissance (Jean )?
  • Jn 3, : La rencontre de Jésus avec Nicodème - La christité.
  • .
  • site de rencontre cokine gratuit?

Ce n'est pas seulement l'alternative: Jean Racine écrivait cela quand il était chez son oncle à Uzès. Là nous avons un mode d'être deux qui comporte une incompatibilité simultanée, mais ouvre une possibilité d'alternance et de belle alternance. Sans compter qu'il y a néanmoins une certaine mixité qui se produit, et qui est aussi alternante, celle des deux crépuscules: C'est un mélange. Le crépuscule est considéré comme les portes du jour et de la nuit, de même que les solstices sont les portes de l'année.

Les anciens ont des expressions formidables pour désigner les rapports des choses. Nous parlions des différentes portes. Ce rapport peut être négatif si le dehors est une exclusion, mais il peut être aussi la belle alternance de l'entrer et du sortir, parce que la demeure, c'est la porte, le seuil, c'est ce qui me permet d'aller et venir — le berger leur donne d'entrer et de sortir Jn 10, 9 Un intérieur d'où je ne peux pas sortir, c'est la prison, et un extérieur qui ne me permet pas d'entrer, c'est le sans-toit.

Nous avons là des exemples de mode d'être deux — je le dis en passant puisque c'est notre sujet — qui sont vraiment dignes d'être médités. Je reviens à Gn 1 où on a vayomer et il dit , vayar et il vit , vayavdel et il sépara , et où le quatrième terme hébreu vayikra et il appella est le verbe que nous cherchions puisque nous parlions de l'appel klêsis en grec. Les versets 1 à 12 - Le dialogue entre Jésus et Nicodème. Les versets 13 à 21 - Le discours de Jésus. Lire le texte en grec-français, en bas de page: Remarquons qu'à partir du chapitre 3 jusqu'à la fin du quatrième chapitre au verset 54, sont relatées les entretiens de trois personnes avec Jésus: Nicodème, la femme de Samarie et l'officier d'Hérode Antipas.

Ce sont trois personnes très différentes: Nicodème est un chef des juifs, un homme parmi les Pharisiens et probablement membre du grand Sanhédrin comme c'est mentionné au 7ème chapitre de Saint Jean. La femme de Samarie est donc membre des Samaritains qui ont eu un Temple rival de celui de Jérusalem, sur le Mont Garizim, qui ont une partie de l'écriture sainte des Judéens, c'est à dire qu'ils ne reconnaissent que le Pentateuque.

Les Judéens les considèrent comme impures. L'officier royal serait païen, il n'appartiendrait pas au peuple juif. Ils ont des réactions assez semblables face à Jésus: Nicodème dit que Jésus est envoyé par Dieu à cause des signes qu'il accomplit.

L'entretien de Jésus avec Nicodème

Ce qui est positif, il ne s'adresse pas à lui en ennemi. La femme de Samarie entrevoit quelque chose du mystère de la personne de Jésus, puisqu'à un moment donné elle dit: Mais à chaque fois, Jésus ne se satisfait pas de ce que ces personnes disent et il leur répond d'une manière assez abrupte et déstabilisante. En les déstabilisant il les met en mouvement intérieurement.


  • rencontre coquine gratuit sans carte bancaire.
  • profil rencontre humour!
  • uco rencontres?
  • cherche fille maroc;
  • ENTRETIEN DE JÉSUS AVEC NICODÈME.
  • !

Il viennent chercher quelque chose mais ils vont devoir s'ouvrir à une autre perspective que celle qu'ils étaient venus chercher. Jésus connaît le désir intime de ses interlocuteurs. Par exemple, il va tout de suite s'opposer à Nicodème: Il y a un décalage car Nicodème se situe sur la plan du savoir et Jésus lui parle sur un autre plan, celui de la nouvelle naissance. Ce sont des situations que l'on retrouve en permanence dans l'Evangile de Jean.

D'où l'utilisation de mots qui sont souvent à double entente. On va voir un peu plus loin que lorsque le Seigneur parle de la naissance d'en haut en grec: La parole du Seigneur déstabilise l'interlocuteur non pas pour le faire chuter mais afin de l'élever, de l'ouvrir à une perspective pour laquelle il n'était pas préparé. De même qu'avec Nicodème, c'est un procédé que le Seigneur utilise avec les hommes de toutes les générations.

Avec la Samaritaine cela va être la même chose, par exemple dans l'échange: Nos pères ont adoré sur cette montagne et vous, vous affirmez qu'à Jérusalem se trouve le lieu où il faut adorer.

Dialogue de Jésus avec Nicodème - Jean

L'officier royal qui lui demande d'aller au plus vite à Capharnaüm pour guérir son fils, Jésus lui dit: Dès le premier verset on sait qui est Nicodème. Il appartient aux Pharisiens, dont Flavius Joseph 3 dit qu'ils sont environ au premier siècle. Ce nombre peut sembler peu élevé mais il faut le mettre en rapport avec la structure de cette confrérie. En effet, ils sont très organisés, ont un enseignement très structuré et ils sont très attentifs aux lois lévitiques de la pureté.

Ils ont aussi pour projet de porter l'entière sacralité du Temple à toute la société d'Israël. Les Pharisiens ont une énorme influence parce qu'ils sont très populaires dans toute la société d'Israël, contrairement à la caste aristocratique des prêtres et des Saduccéens du Temple de Jérusalem qui sont assez coupés du peuple. Les Pharisiens sont opposés aux Sadducéens, mais malgré cela ils s'entendront pour faire périr Jésus.

Nicodème est certainement un homme important car, au septième chapitre, il participe à la réunion du grand conseil le sanhédrin. On parle de lui à trois reprises dans tout l'Evangile de Jean:. Cet entretien se commence par la nuit et se termine par l'évocation de la lumière: Depuis le prologue on est toujours dans cet antagonisme, ténèbres-lumière, nuit-jour. Nicodème vient donc la nuit ou plutôt de la nuit, "de" étant sous-entendu. Il vient en toute discrétion, prudemment car il sait que l'enseignement de Jésus suscite des oppositions.

Comme il utilise le pronom "nous", on peut supposer qu'il vient en porte-parole. Mais les paroles de Nicodème laissent supposer surtout qu'il est animé par une recherche de la vérité, par une quête spirituelle. Il constate à la vue des signes que le Seigneur opère, qu'il n'est pas n'importe quel homme, qu'il vient de Dieu, donc il "cherche".

admin